Pourquoi les animaux hibernent-ils ?

Pourquoi et comment certains animaux ralentissent leur métabolisme pendant l'hiver.

En cette période chargée en événements, j'ai choisi d'aborder un thème plus léger qui j'espère vous plaira et vous apportera quelques sourires. Avant de vous endormir comme une petite marmotte, vous découvrirez que l'hibernation se prépare, que le choix du nid douillet a une importance et que c'est une réelle méthode de survie pour faire face à la rigueur de l'hiver !

Les différentes espèces et l'hiver

Quand arrive la saison froide, certains oiseaux migrent vers des régions plus clémentes tandis que d’autres troquent leur léger plumage d’été contre un duvet douillet. Les loups, les renards ou les lièvres s’adaptent à la saison grâce à leur fourrure qui s’épaissit. Mais d’autres animaux préfèrent dormir jusqu’au printemps : ils hibernent.
Ces réactions sont le fruit de l’évolution et sont inscrites dans l'horloge biologique de chaque animal. L’hibernation concerne principalement les animaux à sang froid incluant les salamandres et les grenouilles, les chauves-souris et les petits mammifères, et principalement des rongeurs tels que les marmottes ou des insectivores comme les hérissons qui ne produisent pas suffisamment de chaleur pour surmonter l’hiver.

 

   

Blog Laboratoire D.Plantes

D’où viennent les expressions dormir
comme une marmotte ou comme un loir ?

Plusieurs expressions comme dormir comme une marmotte ou dormir comme un loir remontent au tout début du Moyen-Age. C’est en effet à cette époque que l’on a commencé à s’intéresser au comportement des animaux. On découvre alors que la marmotte et le loir sont des rongeurs qui hibernent pendant 5 à 7 mois de l’année.

 

 
   

Hibernation du loirLes loirs passent la plus grande partie de la journée à dormir.

Les loirs vivent essentiellement la nuit et on les voit peu pendant la journée. Avant d’entrer en hibernation, les loirs accumulent de grandes quantités de nourriture essentiellement composée de glands, de noisettes, de châtaignes et de faînes. Bons grimpeurs, ils installent leurs quartiers d’hiver dans de grands arbres creux, une fissure de rocher ou dans un nid abandonné qu’ils couvrent d’un toit. Ils peuvent aussi passer la saison froide dans un nichoir installé par l’homme. Dès que la température descend aux  alentours de dix degrés, les loirs hibernent en groupe. Les pattes repliées, la queue par-dessus le corps, ils dorment serrés les uns contre les autres. Ils ne se réveillent qu’au mois d’avril pour se jeter immédiatement sur leurs provisions.

 

Hibernation de la marmotteLa marmotte a le sommeil le plus long.

La marmotte des Alpes vit dans les régions montagneuses d’Europe. Avec une durée de 7 à 8 mois elle a la période d’hibernation la plus longue. Pendant la courte période de l’été elle se nourrit de plantes avec une préférence pour les fleurs. Dès que le froid arrive, ce qui se produit très tôt dans les alpages, elle rejoint avec sa famille sa résidence d’hiver souterraine. Avant de commencer son hibernation, elle obstrue l’entrée de la galerie, à un ou deux mètres de son lieu de repos, avec un bouchon de terre et d’herbes mélangées. Tous les membres de la famille se blottissent ensuite les uns contre les autres, roulés en boule et tombent dans un profond sommeil ininterrompu dont elle ne sortira que 7 à 8 mois plus tard.

 

Qu'est-ce que l'hibernation ?

Laboratoire D.Plantes NewsletterL’hibernation permet à certains animaux de survivre pendant la saison froide. Lorsque la froidure s’installe, ils se terrent dans leur terrier ou leur grotte et réduisent leur activité au maximum, vivant ainsi au ralenti pendant plusieurs mois.
Lorsqu’ils entrent en hibernation, ces animaux ralentissent leur métabolisme jusqu’à un niveau très bas, abaissant graduellement la température de leur corps et le rythme de leur respiration. ils entrent dans un état de ralentissement général. Pendant la belle saison, alors que la nourriture est abondante, ils constituent des réserves de graisse qu’ils stockent sous leur peau. Les animaux qui hibernent peuvent ainsi passer jusqu’à six à huit mois dans une profonde léthargie.

hiberner ou hiverner ?

Laboratoire D.Plantes NewsletterA la différence des animaux qui hibernent, ceux qui hivernent restent actifs pendant toute la saison hivernale. Ils doivent, eux aussi, accumuler des graisses pendant les périodes où la nourriture est abondante. Pour rester au chaud pendant l’hiver ils développent une fourrure plus épaisse ou un plumage plus dense. Ce sont des adaptations physiques.
Pour survivre aux rigueurs de la saison froide, certains animaux constituent également un « garde-manger » à proximité de leur abri tandis que d’autres animaux vont modifier leur régime alimentaire. Ce sont des adaptations comportementales.
On considère à tort l’ours comme un hibernant. Pour l’ours brun, on devrait parler de sommeil hivernal et non d’hibernation. Si ses fréquences cardiaques diminuent, contrairement aux véritables hibernant, sa température corporelle reste relativement stable et il peut se réveiller, voire même effectuer de courtes sorties à l’occasion de redoux qui lui permettent de se promener sur les sites ensoleillés exposés au sud. L’ours brun, dans les Pyrénées, sommeille souvent de mi-décembre à mi-avril.

Pourquoi les animaux hibernent-ils et comment font-ils ?

Laboratoire D.Plantes NewsletterLes animaux hibernent pour conserver leur énergie pendant l’hiver lorsque la nourriture se fait rare. Cela leur permettrait d’économiser jusqu’à 85 % de l’énergie dont ils ont normalement besoin pour survivre.

• Plusieurs semaines avant la période d’hibernation, les animaux constituent des réserves de différentes façons. D’abord, ils consomment davantage de nourriture et constituent ainsi des stocks essentiellement sous la forme de réserves de graisses sous la peau. En plus de cela, ils stockent également des quantités importantes de nourritures dans l’endroit où ils ont choisi de passer l’hiver.

• Quand un animal se refroidit tout son métabolisme ralentit. La vitesse des processus physiologiques diminue : la consommation d’oxygène est plus faible, les rythmes cardiaque et respiratoire sont plus lents. Une fois atteint le stade de torpeur, la consommation d’oxygène peut chuter de façon très importante et, dans certains cas, n’être qu’à peine perceptible. Dans le même temps, la fréquence cardiaque et la circulation sanguine subissent une forte baisse, similaire à celle d’une personne victime d’un arrêt cardiaque.

• Ainsi, par exemple, les battements cardiaques de l’écureuil passent de 350 pulsations par minute à 10. Les grenouilles et les tortues réagissent différemment au froid : elles s’enfouissent au fond d’un ruisseau ou sous un rocher, cessent de bouger et parfois même de respirer.

Selon les espèces, la durée du sommeil est différente et peut parfois même être interrompue par des périodes d’éveil.
Le réveil printanier semble être déclenché par différents facteurs : la hausse des températures, la durée de l’ensoleillement et, pour certains animaux, une reprise de l’activité sexuelle.

Des ours noirs qui nous prédisent un hiver rigoureux ?

Le comportement des ours noirs du parc de Thoiry semble indiquer qu’il fera très froid cet hiver. En effet, depuis la fin du mois d’octobre, ils se sont réfugiés dans leur tanière et cette dernière est beaucoup plus profonde que les autres années. L’année passée, seuls quelques ours avaient hiverné et l’hiver a été très doux. En 2010, il s’est produit exactement l’inverse et l’hiver a été particulièrement rigoureux. A suivre !

 

    Hiberner pour aller sur Mars  
 


Laboratoire D.Plantes NewsletterLa Nasa prévoit d’envoyer les premiers astronautes sur Mars en 2023 et réfléchit à la façon d’organiser au mieux le voyage. Les chercheurs de l’agence spatiale envisagent sérieusement de faire entrer les voyageurs de l’espace en hibernation. « Endormir » les astronautes pourrait être réalisable grâce à certains traitements qui ont fait leurs preuves en laboratoire tels que le DADLE (D-Ala, D-Leu-enképhaline). Ce dernier a été testé sur des écureuils et les a fait entrer en hibernation en dehors de la saison habituelle. Les animaux se sont ensuite réveillés sans séquelle. Le DADLE est une molécule similaire à celle que l’on trouve dans le cerveau et qui déclenche l’hibernation chez certaines espèces. Mais cette molécule n’a pas encore été testée chez l’homme.

 


Dans quelques semaines, ce sera l'hiver et les premiers flocons sont déjà arrivés...
Allez-vous à votre tour hiverner ou hiberner ?

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Nous vous conseillons...