bandeau-vitalite-fatigue

 

Les changements de température, l’arrivée du froid ou de la grisaille, la réduction du nombre d’heures de lumière, le rythme de travail ou d’étude plus intensif… Un nombre important de facteurs qui fatiguent l’organisme : surviennent alors la tristesse automnale, la fatigue, l’apathie et, par conséquent, une baisse de moral.

 

1-fatigueSi nous ajoutons à cela une alimentation déséquilibrée, la vitalité s’en ressent forcément. Pour autant, loin de vous résigner à cette baisse d’énergie, vous avez la possibilité d’y remédier. Nous allons vous expliquer comment. Tout d’abord, soulignons que la fatigue associée aux changements de saison n’est pas considérée comme une maladie. Elle disparaît généralement lorsque l’organisme s’est adapté à la nouvelle situation.

 

Adopter la positive attitude et faites de l’exercice physique pour lutter contre la fatigue de l’automne

 

Maintenir une attitude positive et optimiste est un premier pas pour combattre la fatigue de l’automne. Rester motivé(e) et savoir s’adapter aux situations permet de mieux gérer le stress et d’affronter plus sereinement les imprévus du quotidien. Plutôt que de se morfondre, profitez de cette période de l’année pour renforcer vos liens sociaux et passer plus de temps avec vos proches, votre famille et vos amis, qui peuvent être une des meilleures sources d’énergie. Même à distance, cela reste possible en prenant des nouvelles par email, par téléphone, en partageant des photos, des souvenirs…

 

2-sportL’exercice physique aide aussi à libérer des endorphines et par conséquent à garder le moral. Il a été prouvé que la pratique sportive régulière augmente la résistance au stress. En cette période de l’année, vous pouvez opter pour une activité physique modérée comme la marche ou le vélo. Et puisqu’il commence à faire plus froid, c’est aussi le moment idéal pour s’adonner à des activités en intérieur comme le yoga, la zumba, la méthode Pilates.

 

Donnez de l’importance à votre sommeil : dormez suffisamment. Si votre corps est bien reposé, vous ne somnolerez pas la journée et serez donc plus actif(ve). Toutefois, avoir une bonne routine de sommeil ne veut pas dire dormir sept à huit heures par nuit. Se coucher et se lever à des heures régulières est un gage de qualité. De plus, surveillez la qualité de votre matelas et de votre oreiller qui favorisent un bon sommeil.

 

Des nutriments pour vous aider à réduire la fatigue

 

Encore une fois, avoir de l’énergie passe aussi par une alimentation équilibrée qui inclut la quantité nécessaire de tous les aliments pour mieux surmonter l’épuisement passager. Cette alimentation est composée de beaucoup de fruits et légumes qui, en plus d’apporter des vitamines, des minéraux et des fibres, renforcent la sensation de bien-être si ingérés en quantités adéquates.

 

3-rhodiolaIl existe aussi des plantes qui aident à réduire la fatigue. C’est le cas par exemple de la rhodiola (voir notre Rhodiola bio ici), qui aide au maintien d’un état de stress normal et à la réduction de la sensation de fatigue causée par le stress. La rhodiola aide aussi à s’adapter mentalement aux changements de situations dans notre quotidien, par exemple au travail ou dans le cadre des études.

 

En deuxième lieu, tirez profit des effets antioxydants de la vitamine C ! Nous trouvons la vitamine C presque exclusivement dans les fruits comme les agrumes, dans les légumes frais et légumes à feuilles vertes. Privilégier la consommation de ces aliments est un bon choix pour lutter contre la fatigue ! En cas de déficit d’apport, il peut s’avérer nécessaire de prendre des compléments contenant cette vitamine, ou encore un complément multivitaminé qui apporte, en plus de la vitamine C, d’autres vitamines importantes comme la vitamine E par exemple.

 

4-vitc

En outre, la vitamine C soutient le métabolisme normal du fer, un autre grand allié pour réduire la fatigue. En ces périodes favorables à l’épuisement, le maintien d’un taux normal en vitamine C dans l’organisme aide à soutenir son système immunitaire et à maintenir son métabolisme énergétique pour mieux répondre aux besoins quotidiens de l’organisme. Pour donner à votre corps l’apport suffisant de ce minéral, incluez dans votre alimentation de la viande, des fruits de mer (palourdes, coques, autres mollusques par exemple), des légumineuses, des fruits secs ainsi que des céréales complètes. En cas d’anémie, prenez conseil auprès de votre médecin avant toute supplémentation.

 

 Le tryptophane, un précurseur de la sérotonine

 

tryptophane

Pour terminer, un apport en tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine et de la mélatonine, peut être un bon coup de pouce ! Ces deux substances sont essentielles pour garder le moral et bien dormir.

Étant donné qu’il s’agit d’un acide aminé essentiel, c’est-à-dire que le corps ne peut pas le synthétiser seul, le tryptophane doit être présent en quantités adéquates dans l’alimentation quotidienne. Pour cela, nous pouvons consommer des aliments d’origine animale comme le saumon, les œufs et les produits laitiers ainsi que d’autres aliments tels que le soja, les haricots blancs, l’avocat, les bananes, l’ananas, les lentilles ou encore les fruits secs comme les pistaches. Le chocolat noir est aussi une source importante de cet acide aminé.

 

Soulignons enfin que la vitamine B6 est nécessaire pour transformer le tryptophane en sérotonine¹. Nous la trouvons dans les céréales complètes, le pain et les céréales enrichis, dans le poisson gras, la viande de volaille, les fruits secs et les légumineuses. D’autres produits alimentaires, comme le germe de blé ou la levure de bière, contiennent aussi cette vitamine.

 

En résumé, les ressources à notre disposition pour booster son énergie en automne ne manquent pas !

 

¹National Center for Biotechnology Information. PubChem Compound Summary for CID 6305, Tryptophan. https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/Tryptophan. Accessed Aug. 5, 2020.

 

 

PRODUITS RECOMMANDÉS :