Est-ce que tu te souviens ?

Zoom sur la mémoire et l'entretien du cerveau !


J'ai régulièrement entendu ces phrases dans mon entourage proche...

 
Les « trous » de mémoire peuvent être de simples signes de fatigue, de surmenage ou de stress, et tout le monde en a ! Il ne faut toutefois pas négliger les pertes de mémoire régulières ou les signes que vous envoie votre entourage sur votre capacité à mémoriser. Avec les années, notre cerveau peut devenir moins performant. Il est alors plus difficile d’apprendre, de mémoriser et d’utiliser de nouvelles informations. Mais le déclin cognitif n’est pas forcément un passage obligé à condition de bien s’occuper de son cerveau, de le coacher, tout comme il faut le faire avec l’ensemble de son corps.

 

 

Une mémoire d’éléphant,
ça existe ?

 
 

Lorsque l’on dit que l’on a une mémoire d’éléphant, cela veut dire que l’on a une excellente mémoire. Mais qu’en est-il dans la réalité ?
L’éléphant a un cerveau qui pèse environ 6 kg. Cela fait de lui le mammifère terrestre qui a, par rapport à sa taille, l’un des plus gros cerveaux dans le règne animal. Il est cependant, proportionnellement à sa taille, plus petit que celui de l’homme. Les éléphants ont, en fait, une excellente mémoire à long terme : Ils sont capables de retenir et d’utiliser des informations apprises plusieurs années auparavant !

 

Au fait… c’est quoi la mémoire ?

La mémoire est la capacité d’apprendre quelque chose, de le mémoriser et  c'est aussi la capacité de s’en souvenir (restitution) !
La mémoire à court terme, ou mémoire de travail, nous permet de retenir
pendant quelques secondes, par exemple, une date ou un numéro de téléphone. Nous la sollicitons à chaque instant.
La mémoire à long terme accumule les souvenirs au fil des années.

c'est quoi la mémoire ?

Le cerveau a-t-il un sexe ?

La réponse est oui. Le cerveau de l’homme est effectivement différent de celui de la femme. Plus exactement, une étude américaine1 a montré nous ne fonctionnons pas tout à fait de la même façon car nous sommes connectés de façon différente. (Bon, ça on le savait !)
Les hommes seraient plus doués pour la perception et la coordination des actions alors que les femmes semblent davantage avoir des aptitudes sociales, être capables de mémoriser. Elles sont aussi multitâches. Je rassure tout le monde… Les chercheurs précisent qu’il ne faut pas généraliser ces résultats car chaque être peut avoir en lui une part à la fois masculine et féminine.
Et voilà !

 

La mémoire à des ennemis !

L’insomnie ou plus simplement un sommeil insuffisamment réparateur, la fatigue, la dépression, le stress…  peuvent perturber notre mémoire. C’est également le cas d’un événement traumatisant comme un deuil, la perte de son travail ou une séparation. L’alcool, la caféine, le tabac mais aussi certains médicaments comme les somnifères ou les anxiolytiques sont également pertubateurs.

Parlons du stress

Le cortisol est surnommé l’hormone du stress, parce que l’organisme le synthétise lorsqu’il est en état de stress. Lorsque son taux augmente sur une courte période il a des effets bénéfiques et rend plus alerte. Mais lorsque l’on est exposé à un stress de longue durée, des niveaux élevés de cortisol également sur une période importante peuvent avoir des effets négatifs, notamment sur ce que l’on appelle la mémoire à court terme.

Entrainez votre cerveau

1, 2, 3 c’est parti !

Le cerveau agit comme un muscle. Chaque tâche physique ou mentale stimule le réseau de neurones et de connexions synaptiques. Cela signifie que, pratiquer une activité physique et avoir des activités cérébrales multiples sont des moyens d’entretenir son cerveau, de l’entraîner, de le rendre plus performant et de le maintenir en forme. 

 

Quelques idées…  

 

 

Coachez votre mémoire

Toutes les activités intellectuelles participent
à la préservation de la mémoire, à condition
qu’elles soient pratiquées sans stress
et avec plaisir.

Parmi elles, la lecture est un exercice
particulièrement complet pour
stimuler sa mémoire
.

Coacher votre mémoire

   

 Concevez vos exercices !

Exercice 1 : vous pensez ne pas être capable de retenir une histoire drôle que l’on vous raconte ?  Prenez un carnet et notez chaque nouvelle histoire. Lorsque vous avez un moment relisez ce que vous avez écrit.Vous pourrez ainsi en raconter à votre tour !



Exercice 2 : Pour développer votre mémoire immédiate et aider votre cerveau à retenir plus rapidement de nouvelles informations, observez quelques secondes une liste de mots, comme une liste de courses ou de tâches à effectuer, essayez de les retenir puis récitez les dans l’ordre.

 
             
 

Zen, restons zen…

 Des séances de relaxation ou de yoga
peuvent vous aider à mieux gérer le stress.

Le yoga est un atout pour l’efficacité de votre cerveau

Le yoga combine des postures physiques, des techniques de respiration, de méditation ou de relaxation. Il touche à la fois le mental et le physique. Sa pratique semble avoir un effet bénéfique sur les fonctions cognitives2.

Blog Laboratoire D.Plantes

     

 Courez, nagez, pédalez régulièrement

Pratiquer une activité sportive aide à oxygéner le cerveau et lui apporter tous les nutriments dont il a besoin, améliorant ainsi les fonctions cognitives.  

Marcher, nager, pédaler ou courir régulièrement, à vous de choisir ! 

 
             
 

 Ne restez pas seul(e) !

La solitude aurait un impact négatif
sur la mémoire.

A l’inverse, sortir, voir ses amis, s’investir
dans une occupation associative
ou culturelle seraient bénéfiques.

Sortez, investissez-vous et rencontrez du monde

     

 Pas d'impasse sur le sommeil

Un sommeil réellement réparateur est important pour conserver et entretenir une bonne mémoire.
Notre cerveau profite de la nuit, du sommeil pour trier et organiser les souvenirs emmagasinés au cours de la journée.

Ne faites pas l'impasse sur le sommeil

 

 

Un petit déjeuner énergétique

Donnez à votre cerveau les aliments dont il a besoin3

Pour bien fonctionner, le cerveau a besoin d’être approvisionné régulièrement en carburant. Le matin, il a épuisé toutes ses réserves… Il faut les renouveler !

Le repas de midi doit être riche en protéines, viande ou poisson accompagné de légumes verts, de féculents, d’un fruit de saison.  
Le dîner doit être léger pour favoriser un sommeil réparateur.

En accompagnement  d’une alimentation équilibrée, des extraits de plantes comme le Ginkgo biloba, le bacopa monnieri, le DHA, un acide gras de la famille des oméga 3 peuvent aider à maintenir un fonctionnement normal du cerveau et, en particulier, de la mémoire.

En cas de jeûne, le cerveau peut utiliser les triglycérides à chaîne moyenne (TCM) comme carburant alternatif. Dans la nature, les triglycérides à chaîne moyenne sont présents en abondance dans l’huile de noix de coco. Ils possèdent des propriétés intéressantes et sont une source d’énergie rapidement disponible pour l’organisme, le cerveau et le système nerveux.   

La vitamine B12, contribue au bon fonctionnement du système nerveux, au métabolisme énergétique normal et à des fonctions psychologiques normales.

 

 

Notez dans votre agenda : lundi 21 septembre, c’est la journée mondiale Alzheimer.



1. Ingalhalikar M et al. Sex differences in the structural connectome of the human brain. PNAS 2013, Vol 111 n°2 ; 823-828.

2. Gothe N, et al. J Phys Act Health 2013 ;4 :488-95.

3. Un cerveau au top, Bernard Doutres, Thierry Souccar Editions - 2014

 

Nous vous conseillons...