Le moustique en questions

 

Bzzzzz, un petit bruit très désagréable... qui peut perturber vos nuits et vos soirées d'été.

 

Pourquoi les moustiques piquent-ils ?

Ce sont les moustiques femelles qui piquent lorsqu’elles sont fécondées. Ah, je vois sourire ces messieurs… Elles sont à la recherche de protéines indispensables au développement de leurs œufs. Elles trouvent ces protéines dans le sang des oiseaux, mammifères et, bien sûr, des êtres humains.

Lorsqu’elle pique avec sa trompe, la femelle moustique injecte de la salive qui est hautement allergène. La réaction est immédiate, vous la connaissez ? Rougeurs et démangeaisons.

 

Pourquoi certaines personnes attirent-elles davantage les moustiques ?

Une étude montre que l’absorption d’une seule canette de bière suffit à augmenter leur attirance !

Certaines peaux sécrètent des odeurs qui les attirent plus que d’autres. Parmi elles, par exemple les urines, en particulier celles contenant des œstrogènes comme c’est le cas pour les femmes au milieu de leur cycle.

Les femmes enceintes et les personnes malades attirent également davantage les moustiques parce qu’elles dégagent de plus grandes quantités de CO2 et/ou de chaleur.

 

Les moustiques semblent-ils préférer certaines heures de la journée ?

Oui. Le plus souvent à l’aube et au crépuscule. D’une manière générale, les moustiques piquent de préférence à l’ombre plutôt qu’au soleil.

Les moustiques ne voient pas leur cible. Mais peu de chance de leur échapper car ils sont capables de détecter le CO2 dégagé par notre respiration à plusieurs dizaines de mètres de distance !

 

Quelles différences entre le moustique commun et le moustique tigre ?

Si dans la plupart des cas les piqûres de moustique commun se révèlent plus gênantes que dangereuses, celles de son cousin asiatique, le moustique tigre, peuvent être de potentiels vecteurs de maladies tropicales comme le chikungunya, le zika ou encore la dengue.

Taille, couleur, comportement... voici quelques indices pour les différencier :

 

 

  • • La manière la plus rapide de différencier les deux espèces est de se fier à leur taille. Le moustique tigre est cinq fois plus petit que son cousin commun: il mesure moins de 2mm. Il doit son nom à son corps rayé noir et blanc, aussi bien sur l’abdomen que les pattes. Il possède une ligne blanche caractéristique tout le long de son thorax.

 

  • • Le moustique tigre est actif le jour et pique principalement le matin et le soir. Au contraire, le moustique commun est bien connu pour troubler notre sommeil et attaquer au beau milieu de la nuit.

 

  •  • Le moustique commun émet un bourdonnement bien familier au creux de nos oreilles. Plus vicieux, le moustique tigre se déplace sans bruit et plus lentement. Il se trouve surtout dans les maisons et les premiers étages des appartements.

 

 


Vigilance moustique tigre :
53 départements français en vigilance rouge

 

La progression du moustique tigre, s’accélère en France métropolitaine et dans différents pays européens. 53 départements sont maintenant en vigilance rouge au moustique tigre, signifiant qu’il y est implanté et actif. 15 autres départements sont en vigilance orange car l’insecte y a été intercepté de façon ponctuelle au cours des années précédentes.

Introduit en 2004 dans les Alpes maritimes en provenance de la frontière italienne, le moustique tigre occupe tous les départements du pourtour méditerranéen et progresse de façon constante vers le nord et le nord-ouest.

 

 Moustique tigre

 

Nos conseils pour un été sans piqûre !

 

  Évitez de sortir lors du crépuscule ou la nuit, période préférée des moustiques.

  La protection vestimentaire est la première barrière efficace contre les insectes piqueurs. Privilégiez les vêtements clairs et amples, couvrant les bras et les jambes. Une tenue parfois difficile à supporter en été !

 Fermer les portes, poser des moustiquaires aux fenêtres et des moustiquaires de lit…

 Veiller à éliminer toutes les retenues d’eau qui peuvent servir de « gîte larvaire » et favoriser la prolifération : canalisations d’eaux usées, soucoupes des pots de fleurs, gamelles, gouttières mal entretenues,  contenants divers…

  Le moustique se reproduit dans des eaux peu profondes, stagnantes et peu polluées.

 Couvrir hermétiquement avec une moustiquaire les récipients impossibles à vider comme les collecteurs d’eau ou les puits.

 Les diffuseurs, bougies, sprays, ultrasons, raquettes, bombes aérosols peuvent venir en soutien de ces mesures à prendre.

 

 

Passez un bel été et n’oubliez pas de bien vous protéger, de vous hydrater régulièrement et de penser aux plus fragiles.

 

Notre Roll'on