Santé cardiovasculaire

 

Pouvoir se mouvoir et conserver sa souplesse musculaire est une bonne chose, à condition de conserver un coeur en bonne santé.

Il s’agit bien évidemment d’une question fondamentale pour bien vivre la deuxième partie de sa vie. On va retrouver, pour le soutien des fonctions cardiovasculaires le COENZYME Q10 dont le domaine de prédilection est le fonctionnement cardiaque.
On souligne l’importance d’une supplémentation en COENZYME Q10 surtout en cas de traitements anticholestérol. Le règne végétal nous est également d’un grand secours et dans ce contexte, deux plantes sont intéressantes pour contribuer à maintenir une bonne activité cardiaque :

 

• L’aubépine

Laboratoire D.Plantes NewsletterCet arbuste épineux est surnommée « épine blanche, noble épine, épine de mai, pain d’oiseau ou senellier. » Arbre sacré de l’église catholique car il constitua la couronne du christ, l’aubépine est curieusement également l’arbre sacré chez les druides et dans les rituels celtiques liés à la fécondité.

Sa composition est d’une grande richesse : flavonoïdes, alcaloïdes, coumarine, tanins, acides aminés et de nombreux minéraux et vitamines (calcium, potassium, fer, magnésium, zinc, phosphore, vitamine C). Ce merveilleux végétal contribue à la santé cardiovasculaire.

L’Organisation Mondiale de la Santé considère comme « cliniquement établi l’usage d’extrait d’aubépine dans le traitement des insuffisances légères des capacités cardiaques » et comme « traditionnel » leur usage dans « le soutien des fonctions du cœur et des vaisseaux sanguins ».

 

• La Reine des prés

Laboratoire D.Plantes NewsletterSon ancien nom, Spirée Ulmaire, a donné le terme aspirine car cette plante élabore des composés salicylés, terme qui évoque aussi le saule, espèce botanique également riche en composés de cette nature. C’est d’ailleurs Charles Frédérique Gerhardt, biologiste à Montpellier, qui extrait pour la première fois l’acide salicylique de la reine des prés en 1853. Cette plante est traditionnellement connue pour ses bienfaits sur notre confort articulaire et musculaire. Active sur l’eau du corps humain, elle est utilisée contre la rétention d’eau, les œdèmes et les cystites. On connait un peu moins le rôle de la reine des prés qui apaise l’activité cardiaque, la pression sanguine et modère le cholestérol. Elle ralentit la formation des plaquettes et l’inflammation.

 

 

Philippe Mathelet
Blog : minerauxetcorpshumain.fr

 

Nous vous conseillons...