En ce moment, un produit bien-être, d’une valeur de 19,10 € est OFFERT pour toute commande !

Besoin d'aide ? 04 75 53 80 09

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00

Espace Pro

Newsletter N°47 : La Literie anti moustiques naturelle de nos ancêtres

La Literie anti moustiques naturelle de nos ancêtres

 

Laboratoire D.Plantes, Newsletter 47J’ai écrit plusieurs lettres sur l’utilisation, par nos très lointains
ancêtres, des plantes à des fins médicinales présentes dans
leur environnement pour se soigner mais aussi pour
de nombreux autres usages.


Les plantes ont été la base de la médecine de l’antiquité, du moyen âge
et de la médecine « dite moderne » car de nombreuses substances
pharmaceutiques sont issues du monde végétal.
Ce qui est nouveau et étonnant c’est d’apprendre que l’usage des plantes
remonte à l’origine de notre propre humanité.

Découvrons ensemble…


Une sacrée découverte !

Des fouilles archéologiques réalisées en Afrique du sud, précisément sur le site de Sibudu, dans la province du Kwazulu-Natal, ont mis à jour les restes d’une litière fossilisée datant de 75 000 ans. Cette litière, localisée dans une grotte est très particulière car c’est une litière anti moustiques totalement naturelle !
Il est exceptionnel que des fouilles puissent rendre compte des activités domestiques des hommes préhistoriques et particulièrement évoquer les premières traces d’hygiène et de soins.

Un habitat anti-insectes

Madame Lyn Wadley, Professeur de l’Université Witwatersrand de Johannesburg a publié un article dans la prestigieuse revue Science déclare : « c’est la plus ancienne trace connue de litière végétale pour l'utilisation de plantes médicinales à des fins insecticides. ».
Les ossements d'animaux et les objets primitifs retrouvés dans cette litière végétale montrent également qu’elle servait de lit, de lieu de vie, de repas et de travail. Elle servait aussi pour mettre les enfants à l’abri des moustiques.

Assez bien préservée, cette litière se compose d'une couche de tiges de joncs et de carex (une plante de la même famille), pour une isolation du sol, et est recouverte d'une très mince couche de feuilles Cryptocarya woodii. Les feuilles de cette plante contiennent des substances destinées à lutter contre les insectes et les larves. En marchant sur ces feuilles, ces substances se libéraient au fur et à mesure dans l’air de l’habitat, afin d’éloigner les moustiques et d’assainir la litière.

Et qui dit moustiques dit paludisme…

Les hommes de cette lointaine époque avaient déjà inventé une habitation avec plusieurs pièces pour lutter contre le paludisme.
Le climat de cette région était chaud et humide, et sans doute infesté de milliers d’insectes particulièrement de moustiques, propageant le paludisme. De nos jours cette maladie reste une des premières causes de mortalité sur ce continent.

Fumigations et assainissement.

L’équipe des archéologues a constaté également que les litières étaient brulées de manière périodique, sans doute pour assainir l’habitat. La fumée devait également avoir une fonction de fumigation entre les différentes périodes d’occupation.
Cette pratique reste encore présente chez les derniers peuples forestiers des forêts humides d'Afrique Centrale : chez les Pygmées, ainsi que chez les Bushmans de Namibie.
La connaissance et la longue tradition de l’usage des plantes venues du fond des âges et son histoire au fil des millénaires nous interpellent et nous rend plus humbles.

Liens utiles :
http://www.greenplanet.co.za/plant.php?plant=390


Victor Nunes, laboratoire D.Plantes



Victor Nunes.
Fondateur du Laboratoire D.PLANTES.

 


 

LES VITAMINES D3++ DU LABORATOIRE D.PLANTES

Gamme premium vitamine D3

  • X
  • Mon panier :
    Total du panier :
    *estimation valable pour la livraison COLISSIMO et pour la France Métropolitaine