bandeau-blog-coco

 

La noix de coco est le fruit du cocotier qui appartient à l’espèce des Cocos nucifera, c’est une plante des climats tropicaux qui peut atteindre entre 20 et 30 mètres de hauteur et vivre plus de 100 ans. Le cocotier est l’une des plantes les plus cultivées dans le monde, alimentant des millions de personnes, notamment dans les régions tropicales et subtropicales. De plus, en Inde, la noix de coco offre des applications en médecine ayurvédique, documentées en sanskrit depuis 4 000 ans(1).

 

Il existe différents éléments comestibles dans la noix de coco : l’eau de coco est une excellente boisson rafraîchissante naturelle. La chair de coco est utilisée à des fins culinaires et en la pressant ou en la mixant, on obtient le lait de coco d’une saveur agréable très distinctive(1).

 

L’huile de coco qui provient de la graine séchée contient 95 % de graisses dont plus ou moins 70 % sont des triglycérides à chaîne moyenne (TCM) qui sont absorbées intactes dans l’intestin grêle. Pour ce faire, ils ne subissent aucun processus de dégradation et de réestérification et sont directement utilisées pour produire de l’énergie(2).

 

coco-1Le saviez-vous ?

 

Saviez-vous qu’en plus des usages culinaires, la plante de coco offre de nombreux autres usages ménagers ? Elle peut être utilisée pour tant de choses différentes, en Inde, elle est connue sous le nom « d’arbre de vie »(1,3).

 

Le bois de cocotier peut être employé, entre autres, pour construire des bâtiments et fabriquer des meubles et les feuilles pour faire des toits, des chapeaux, des tapis, etc. La coque est utilisée comme matière première pour faire du charbon, combustible pour les chaudières et pour fabriquer des objets comme des boutons et des cuillères. De plus, il est possible d’extraire la fibre du mésocarpe pour en faire des tapis et des sacs(3,4).

 

coco-2Bénéfices*

 

La noix de coco une source d'acides gras à chaîne moyenne (TCM). Depuis ces dernières décennies, les scientifiques étudient leurs effets sur le cerveau.

 

 

 

Sources :

(1) DebMandal, M., & Mandal, S. (2011). Coconut (Cocos nucifera L.: Arecaceae): In health promotion and disease prevention. Asian Pacific Journal of Tropical Medicine, 4(3), 241–247. doi:10.1016/s1995-7645(11)60078-3
(2) Uradoga CG. Coconut fats. The Official Publication of the Sri Lanka Medical Association. 2006;51(2) https://www.researchgate.net/publication/6619085_Coconut_fats
(3) Medardo I. Guía técnica del cultivo de coco. Instituto interamericano de cooperación para la agricultura. http://repiica.iica.int/docs/B0221E/B0221E.PDF
(4) Cooper ES. COCONUT WATER. The Lancet. 1986; 328(8501), 281. 

 

NOS RECOMMANDATIONS :